Accéder au contenu principal

Articles

Sélection

Magie ordinaire

Contraintes : gauche, symphonie,canapé, sans fard, honte, castrer, fidèle, bande, ventre

Magie ordinaire

Allongée sur le ventre, nue, sans fard, sans honte ni pudeur, tu reposes sur le canapé après l’amour. Nous n’avons pas été gauches cette fois encore. Nous avons écrit une nouvelle symphonie des sens, fidèle à la force de notre amour, de nos sentiments. Notre bande son résonne de nos soupirs d’amour, nos souffles chauds, nos mots chuchotés ou tus, nos gémissements non contrôlés. Castrer nos envies, nos désirs, nos délires; et puis quoi encore ? L’amour ne souffre aucune restriction, aucune limite, aucun frein. Il est le libérateur de nos vies, le révélateur de nos moi profonds. Il nous met nus, au propre comme au figuré, l’un devant l’autre et nous rend beau et belle dans le regard que l’autre renvoie. C’est beau l’amour, après l’amour. C’est le prélude à la tendresse et à l’émerveillement ! Tu es belle ma pudique dans tes impudeurs et tu me trouves beau malgré toutes mes imperfections…

Derniers articles

To or not to be bonobo ?

Sur un chemin

Bibliothèque vivante

Un dernier Tango

Jouons avec les mots

A wonderful world

In memoriam

Un mort sanguin

Lapsus linguae

Avec modération...