Ecriture contrainte 7 - Jour 6

Contrainte: Vert, prisme, miroir, lien, échéance, désuet, théâtre, nonchalant, canne


Jérémy s'ennuie à mourir. 
C'est paradoxal parce que Jérémy ne peut pas mourir. C'est une vieille histoire qui a commencé dans un théâtre il y a plus de cent ans.
Une morsure par une bête étrange qui lui a transmis un virus étrange.
Depuis il vieillit plus lentement. Il est encore tel qu'il était : un jeune Dandy nonchalant, toujours flanqué d'une canne, aux manières désuètes qui le faisait vouvoyer une dame quand il voulait la séduire. Bien sûr, avec le temps, quelques petites ridules sont apparues, mais l'allure générale reste la même. Il est toujours un jeune homme vert, épris de jolies femmes avec lesquelles il joue parfois à des jeux pervers avec des liens de cuir, de satin ou autre matière propice à des jeux coquins. 
Son état, vu par le prisme de l'âge, lui fait craindre une échéance terrible. Tout a un prix et il pense qu'il paiera cher ce ralentissement un jour ou l'autre. Cette crainte le fait fuir tous les miroirs dans lesquels il pourrait voir que cette malédiction se termine. 
En attendant, il s'amuse. Il vient de découvrir les réseaux sociaux et combien il est facile de séduire par de beaux mots et des manières surannées.
Il a encore de nombreuses années d'amusement pense-t-il en souriant souvent.


https://popinsetcris.wordpress.com/2018/01/06/jour-6-une-contrainte-shibaresque-par-le-couturier-des-cordes/

Commentaires

Articles les plus consultés