Ecriture contrainte - Jour 16

Contrainte : Train, lampion, blouson, pianissimo, matriarcal, zigoto, corps, confusion, floral

Sur les rails

Dans le train entre Bombay et Calcutta flottait un parfum floral, comme un peu partout dans ce pays. J'étais là encore en vacances, en plein dépaysement dans un pays incroyable de découvertes.
Le train allait pianissimo. L'état des voies ne permet pas d'aller à grande vitesse et on peut découvrir le paysage par les fenêtres des wagons. 
Quelques jeunes faisaient les zigotos et se chamaillaient pour un blouson qu'ils avaient peut être chapardé. C'était pas mon affaire. 
Par la fenêtre je regardais ces paysages emplis de confusion dans lesquels erraient parfois des vaches, ressemblant plus à des zébus qu'à des vaches, maigres à faire peur. Il faut dire que la campagne est loin d'être aussi verdoyante que chez nous.
Le corps un peu endolori déjà par les quelques heures de trajet, je pensais à ce qui m'attendait à Calcutta. J'avais rendez-vous avec une vieille amie, Ahladita,  qui voulait me faire découvrir, re-découvrir plutôt, les arcanes du Kâma Sûtra. En souriant, je revois le décor de sa chambre d'il y a quelques années avec tous ces lampions en guise d'éclairage. Je ressens encore les courbatures des séances qu'elle m'avait infligées à l'époque. Je manquais d'expérience. Cette fois-ci ce sera elle qui sera courbaturée. J'ai eu l'occasion de m'améliorer. C'est l'avantage de l'âge, l'expérience vient largement compenser la fougue de la jeunesse qui confond course de fond et sprint. Ce n'est pas en allant vite qu'on a et que l'on donne le plus de plaisir. Mais cela on le découvre avec le temps. Et avec les femmes qui aiment l'amour.
Ahladita était très directive, voire autoritaire, avec un côté matriarcal si on la laissait faire. J'avais bien l'intention cette fois de prendre le dessus. Mais c'est vrai que c'est bien aussi de se laisser faire.
En rabattant mon chapeau sur les yeux, je décidai de faire un petit somme et m'endormis en souriant d'être encore indécis sur la conduite à tenir.

Commentaires

Articles les plus consultés