Le vernis de la vie - Ecriture contrainte - Jour 29

Contrainte : un dessin



Illustration Rita Renoir 

Pensive, elle pose du vernis sur les ongles de ses orteils.
Il était beau cet homme. Il avait un charme fou. Il m’a donné envie de lui. Juste par son allure, son parfum, sa façon de me regarder.
Il a regardé mes pieds. Longuement. Curieusement.
Je me suis surprise à les regarder. Qu’y a-t-il vu ?
J’avais mes open-toe. J’aime bien les mettre le lundi. Pourquoi ? Une prolongation du week-end ? Une envie de liberté ? Voir ce que mon ami du moment a embrassé, caressé le week-end ? Je ne sais pas.
J’ai regardé. Et voilà, je n’avais pas mis de vernis. Mes ongles étaient immaculés. J’avais oublié de les vernir.
J’ai relevé la tête, rencontré son regard. J’y ai lu “Dommage”. Je me suis mordue les lèvres de dépit.
Je me suis sentie coupable. Je ne le connaissais pas et juste par ce regard posé sur mes orteils, ce regard dans le mien, je me suis sentie fautive. Fautive d’avoir déçu cet homme qui me plaisait sans le connaître, qui m’aurait peut-être souri, parlé qui sait ?
Si ça se trouve je suis passée à côté d’une belle histoire ? Sotte que je suis. Mon manque de soin m’a peut-être coûté cher !
Demain, je refais le même trajet à la même heure. Je mettrais des sandales. Il verra tous mes orteils. Cette fois-ci, ils seront parfaits, tous, vernis de rouge passion ! Je vais y mettre du soin, de l’attention, de la perfection !
Oui, je serai parfaite ! Il me sourira. Il faut qu’il me sourie !
Je le veux !

Je LE veux !

Commentaires

Articles les plus consultés