Ma Flamboyante

Ma Flamboyante

Tu permets que je t'appelle comme cela ? Non ? Oui ? De toute façon pour moi tu es une Flamboyante.
Une flamme vive qui brûle sans se consumer. 
Une flamme vive qui ravage tout sur son passage, entraînant dans son sillage, de gré ou de force, tous ceux qui te côtoient. Tu es l'image même de la vie. Douce, tendre mais vive, énergique, déterminée, prête à tout pour arriver à tes fins.
Femme, épouse, amante, mère, sœur, fille, soumise, rebelle, tu assumes toutes tes contradictions. Tu vis ta vie pleinement. Tu la brûles même parfois. Tu sais qu'il n'y aura pas de deuxième fois. Tu sais qu'il n'y aura ni Paradis, ni Enfer. Tu sais que la pièce que nous jouons n'est pas une répétition. Nous devons l'interpréter, sans connaître le scénario, sans avoir appris à jouer et sans connaître la fin. Cette pièce, c'est la Vie. Il faut bien que nous la déroulions, que tu la déroules de la façon qui nous convienne le plus, dans un respect minimum des convenances, et Toi et moi nous savons ce que nous en pensons. 
Flamboyante donc, parce que tu éclaires le monde à ta façon. Que tu lui donnes une coloration spéciale, à nulle autre pareille. 
Flamboyante parce que tu as une énergie incroyable dans tout ce que tu fais. 
Flamboyante parce que quand on te croit éteinte, ton feu renaît, encore plus fort, encore plus beau.
Avoir été sur ton chemin est un heureux événement. Par bonheur, je suis prémuni des dangers du feu. J'ai pu m'approcher sans trop de risques de Toi. Me réchauffer un peu à ton feu, recevoir un peu de cette énergie. C'est un privilège. Rare. J'en suis conscient et reconnaissant. 
Nous suivrons nos routes. Surement. Certainement. 
La vie est joueuse. Elle provoque des rencontres. Puis des séparations. 
Il ne faut pas en être tristes. 
Il reste des souvenirs. 
De beaux souvenirs.
Qui viendront et reviendront égailler les soirs de l'hiver de ma vie. 
C'est pas pour demain mais ce chapitre où tu es l'héroïne sera un des plus beaux du Roman de ma Vie.

Commentaires

Articles les plus consultés