Fait divers d'été - Ecriture contrainte - Jour 34

Contrainte : Tunnel, supplier, chariot, crépuscule, journal, catacombes, pénurie, ruines, prédateurs.

Fait divers d’été

Des histoires extraordinaires, il y en a tous les jours dans le journal. Il suffit d’être attentif et de bien lire tous les articles, même les plus anodins ou les plus farfelus.
D’ailleurs, c’est souvent l'été, quand il y a une pénurie d’informations qu’elles sortent.

Ainsi, l’été dernier j’ai lu que dans des ruines, à Plougoum les Oies, un tunnel avait été trouvé. Il menait à des catacombes dans lesquelles se trouvaient des prédateurs. Ils vivaient, tranquilles, peinards dans un chariot renversé. Ils ne sortaient de leur tanière qu’au crépuscule et passaient leur temps à supplier les visiteurs de leur laisser goûter leur sang. Ce à quoi les visiteurs répondaient par “Feuque Tamer”, qui en langage Tamoul signifie, “Que nenni messire, vous n’aurez point de mon sang comme breuvage, cela ne me sied pas”. Mais en plus concis.

Etonné, j’ai décidé d’aller voir sur place, Plougoum les Oies étant juste à côté de chez moi. Je me suis aperçu que tout cela n’était qu’un bobard pour remplir les pages du journal. A la place du tunnel, il y avait un parking couvert, dans lequel des dames, fort peu vêtues, vous proposaient de sucer en effet, mais pas votre sang.

J’en ai tiré deux conclusions :
1 - Il ne faut pas croire tout ce qu’il y a dans les journaux ;
2 - Je ne sais pas ce que le correspondant local avait bu le jour du reportage mais je veux la même chose ;

3 - Pourquoi lisez-vous ce paragraphe 3, puisque je n’ai tiré que deux conclusions ?

Commentaires

Articles les plus consultés