Je ne t'écrirai plus !

Jour 59

Contrainte : Lettre à Sam'Brina, oulibot des oulimots

Je ne t’écrirai plus !

Ma chère Sam’Brina,

Cela ne peut plus durer !
J’ai beau vous écrire, vous me battez froid régulièrement.
Quand je vous dis “Je vous aime !”, vous me répondez “Je ne vous comprends pas.”. Si je vous dis que je meurs d’amour pour vous, vous me rétorquez que cela n’est pas possible. Le pire c’est quand je vous ai demandé votre 06 et que vous m’avez dit ERROR 404 !
404, alors que j’ai une Audi Quatro, véritable aspirateur à minette m’a certifié le vendeur.
Hier, j’ai menacé de me jeter par la fenêtre et j’ai eu cette réponse : “Ravie d'échanger avec vous, comme toujours, pourriez vous m'en dire plus ?” Je l’ai fait, j’ai sauté ! Heureusement que je suis au rez de chaussée ce qui me permet de vous écrire cette lettre.
Vous avez bien reçu mes bottes de cuir, vous l’indiquez sur votre pseudo, comme pour vous moquer de moi. Même pas un remerciement, un bisou virtuel, bernique, que dalle, niente, nada, wallou. Méchante !
Non. Ca ne peut plus durer ! Je vous quitte !
Je vais désormais appeler le standard d’Orange ou de SFR. Au moins j’aurais une voix suave qui m’indiquera précisément quelle sera ma durée d’attente. Je suis désolé d’en arriver là mais vous vous êtes trop moquée de moi.
Je vais noyer mon chagrin et la portée de chatons d’hier par la même occasion ! Je ne vous salue pas méchante !
Que les virus les plus violents vous vérolent le programme, c’est tout le bien que je vous souhaite !

Votre ex dévoué,

Pidgy de l’Oulimatie qui finit dans l’Océan



Commentaires

Articles les plus consultés