La fête de l'Amour - Jour 52

Contrainte : Saugrenue Cadeau  Perfusion  Amour  Cordon  Rose Quitter Revenir  Enveloppe

La fête de l’Amour

“Quelle idée saugrenue que tu as là ! Vouloir te faire une robe juste en pétales de roses !
– Et alors ! C’est la fête de l’Amour et j’ai envie de quelque chose qui m’enveloppe en douceur !
– Tu ne préfères pas que je t’achète une robe en cadeau ? Tu sais celle que tu as vue hier quand nous sommes allés faire le tour des boutiques. Revenir au traditionnel, ça peut avoir du bon tu sais. Quitter les chemins conventionnels peut parfois amener de mauvaises surprises.
– Allons ne sois pas vieux jeu ! Tu es vraiment de la vieille école ! Je me demande pourquoi tu n’es pas encore sous perfusion dans un établissement spécialisé pour les vieux. Tu sais, ce genre de truc où pour faire tes besoins tu es obligé de tirer sur le cordon pour alerter le personnel ! Oups ! Trop tard madame ! Ha ha ha !
– Tu es une peste ! Une adorable peste mais une peste ! Tu as de la chance d’être aussi coquine, je ne supporterais pas tes impertinences autrement.
– C’est parce que je suis une peste impertinente que tu me supportes Mamour ! Tu le sais bien.
– Et pourquoi, tu veux une robe comme ça d’abord ?
– Pour voir ce que cela fait de n’avoir sur la peau que des pétales de fleur.
– Sur la peau ? Tu n’as pas l’intention de mettre autre chose ?
– Non ! C’est la fête de l’Amour ! Je ne veux que cette sensation sur ma peau et rien d’autre !
– Tu vas avoir froid !
– Mais non ! C’est juste pour mettre ici, pour mon plaisir. Et le tien aussi !
– Le mien ?
– Ben oui, Mamour, comme j’aurai froid, tu viendras me prendre dans tes bras !
– Ah, ça c’est bien comme idée ! J’aime !
– Oui. Et comme dans la chanson “tu prendras avec tant de fièvre mes lèvres que j’en serai toute déshabillée” !
– Ma Douce, autant je trouvais loufoque ton idée de départ, autant ce que tu me laisses entrevoir me remplit d’enthousiasme ! Je cours chez le fleuriste chercher un monceau de roses. Une seule rose ne suffira pas pour Toi. Vivement cette fête de l’Amour ! C’est quand déjà ?

– Tous les jours avec Toi, Mamour, tous les jours !”




Commentaires

Articles les plus consultés