Les ninjas ne sont pas des nains de jardin !

Jour 79

Contrainte : Clignotant Trampoline Kiviak Carmélites Marécages Cucurbitacée Adipeux Épisiotomie Ninja

Les ninjas ne sont pas des nains de jardin !

J’en ai des choses à mettre dans mes mémoires. Tu n’as pas idée lecteur ! Tu ne sais pas où ta curiosité t’a amené.
Je viens de voir un film à la télé, le dernier samouraï. A un moment du film, il y a une attaque de ninjas ! Ils m’ont fait rire tellement ils étaient mauvais ! Et je peux me le permettre puisque j’ai été ninja pendant un temps. J’ai du arrêter quand ma douce m’a dit : "Tu arrêtes tes conneries ou tu baiseras en ninja, dans le noir et tout seul !". Comme quoi une vocation peut être brisée dans l’oeuf quand on a les bons arguments !
Mais malgré tout je me souviens de mon premier entraînement ! C’était chez les Carmélites. Là, je dévoile un secret ancestral : les carmélites sont des ninjas ! Je sais que je risque gros mais je suis suffisamment vieux pour ne pas avoir peur de la mort. Aux incrédules je réponds que bien sûr que ce sont des ninjas. Elles ont, habilement, leur tenue sur le dos et il suffit d'infimes transformations pour retrouver la tenue noire des ninjas ! Regardez les bien !
Bref, j’ai fait ce premier stage chez elles. D’ailleurs,il y avait deux stages en même temps : celui du premier niveau de ninja, le ninja Wan, c’est comme le padawan mais avec une tenue encore plus ridicule et celui d’accouchement sans douceur. Les soeurs sont polyvalentes !
Le couvent était situé dans un marécage, le marais Poitevin, et la première épreuve était de le trouver ! Il n’est indiqué nulle part sur une carte ! Ca commençait bien !
Mais malin comme un singe, je l’ai rapidement déniché en suivant un camion citerne de Muscadet qui, comme chacun le sait, sert comme vin de messe aux Carmélites.
Mais arrivé au couvent pas d’entrée ! Fichtre ! Déjà la deuxième épreuve ! Rapidement avec un couteau suisse je me suis fabriqué un trampoline à base de tiges de bambous, de lianes et de feuilles. Le ninja est ingénieux !
J'ai pris mon élan, sauté sur le trampoline, rebondi, passé par dessus le mur et retombé dans une grosse marmite de Kiviak bouillant ! J’en suis ressorti en hurlant et en me cognant la face sur un pilier du déambulatoire ! Pourquoi faisaient-elles cuire ça dehors ? L’odeur qui se dégageait de mes vêtements me donna la réponse : ça puirait !
Je me massais le nez, endolori par le choc ce qui fit qu’heureusement je percevais moins cette puanteur ! Je me suis servi de la lame de mon Katana pour me regarder. Pinaize, j’avais le nez on aurait dit une énorme cucurbitacée violacée  qui virait au rouge ! On aurait cru un clignotant, que dis-je un clignotant, un gyrophare plutôt !
La grosse sœur qui faisait la cuisine m'a regardé me relever et essayer de me remettre et tout en fronçant son nez adipeux me dit :
“Il vient pour quoi celui qui confond ma marmite avec une piscine, et d’où il sort ?
–Pour le stage de ninja bien sûr !”
Ma réponse lui donna un fou rire qui me vexa au plus haut point. Le ninja est susceptible ! Je sortis mon katana pour lui faire peur, ce qui la fit rire de plus belle ! Elle pris un couteau sur la table qui relègua mon katana au rang de couteau suisse !
“Il veut quoi le nain ?, dit-elle, Que je lui fasse une épisiotomie ?
–C’est que pour les femmes nananère, lui répondis-je hardiment !
–Justement, tu vas voir comme c’est douloureux quand on en fait une à un homme ! “
C’est pas faux me dis-je en rengainant mon arme pour faire baisser la tension et pour me prémunir de la redoutable ninja que j’avais en face de moi.
“Ai-je réussi mes premiers tests ma soeur ?
–Quels tests ?
–Trouver le couvent et y entrer ?
–Non !
–Comment ça non ?
–Non, N, O, N ! Voilà comment ça !
–Mais, mais…
–Ne m’appelez pas mémé ou je reprends le couteau !
–Euh oui, mais il y a bien un stage de ninja ici ?
–Oui et non.
–Oui parce qu’on enseigne la cuisine aux ninjas et non, parce qu’on n’enseigne rien d’autre. Depuis que la formation a été privatisée chaque spécialité du ninja est enseignée dans un endroit différent qu’il vous faut trouver !
–Mais on m’avait dit qu’on m’enseignerait ici des mixtures horribles à la fois pour l’odeur et le goût !"
Je n’ai pas eu le temps de réfléchir à ce que je venais de dire qu’un couteau se planta en vibrant dans le poteau à côté de moi ! Je la vis se pencher pour en prendre un autre. J'ai pratiqué ce que moi, ninja, je savais faire de mieux : me sauver !
Il m'a falloir trouver comment sortir de là, et vite, je sentais que je risquais de finir en croquettes pour chat ou chien !
Je ne vous dis pas comment mais j’ai réussi à m’en sortir. J’ai cherché les autres stages que j’ai brillamment effectués. Tout ça pour renoncer à être ninja pour la raison énoncée précédemment.
Les ninjas sont décidément de petits joueurs par rapport aux femmes !






Commentaires

Articles les plus consultés