Un carnaval des sens

Jour 84

Contrainte : Cochon, inconscience, langue, voyage, désuet, baroque, Paris, lentille, source

Un carnaval des sens

Le train entre en gare.
Paris ! Me voilà !
Ce voyage était double : dans le réel d’abord dans ce TGV qui m’a extirpé de ma lointaine province, en pensées en même temps qui, dans une inconscience légère, m’ont fait traverser un monde baroque.
Tu te rappelles ce fameux carnaval à Venise, ce jeu désuet de la séduction où nous nous cherchons derrière tous ces masques. Tu avais augmenté la difficulté en mettant des lentilles pour changer la couleur de tes yeux ! Cela a été source de plaisirs inattendus. J’ai cru t’avoir retrouvée et comme d’habitude le gage a été le même : je t’ai entraînée dans une encoignure tranquille et ta langue est venue chercher sa récompense, ou sa punition, en avalant l’objet de ton désir. J’avais trouvé bizarre que tu n’aies dit aucun mot quand je t’ai pris le poignet et emmené, presque de force dans cet endroit retiré. Tu n’as rien dit non plus quand je t’ai forcée à t’agenouiller et mis tes mains à extirper cette raideur de mon pantalon d’Arlequin. Juste un regard surpris ou interrogateur de tes yeux brillants derrière ton loup !
Tu t’es exécutée de bonne grâce quand ma main a appuyé sur ta nuque pour approcher ton visage et te faire commencer le gage. J’ai cru reconnaître tes coups de langue cochons sur l’extrémité qui palpitait aux rythmes des battements accélérés de mon cœur. J’ai cru reconnaître ta façon de ne rien perdre de ces jets de plaisir qui sont venue inonder le fond de ta gorge. Et puis tu es repartie dans le bal. Je t’ai retrouvée plus tard. Tu m’as alors dit que tu avais oublié de mettre les lentilles. Mais alors qui était cette femme avec le même costume que le tien qui m’avait donné sa bouche ? Était-ce toi, oui ou non ? Quand je t’ai raconté cette rencontre, tu as souri. Sans rien dire. Tu n’as pas voulu me dire si c’était bien toi ou pas. Tu m’as juste embrassé en disant “Tu vois, Venise c’est magique !”
Oui.
Je viens te chercher aujourd’hui.
Nous retournons au carnaval une nouvelle fois.

Y aura-t-il encore du mystère cette fois-ci ? Qu’allons-nous vivre ? Venise et son carnaval sont vraiment des lieux et des moments magiques



Commentaires

Articles les plus consultés