Une rencontre furtive

Jour 69

Contrainte : tableau, train, valise, écharpe, incandescente, ciel, voyage, foule, ralenti

Une rencontre furtive

Encore dans un hall de gare !
Je ne compte plus ces instants !
Je ne compte plus les kilomètres parcourus ! Je suis incollable sur les destinations, les correspondances, les courses dans le métro ou le RER.
Je vais encore prendre un train. J’en ai connu de toutes sortes, des michelines à vapeur, des diesels, des électriques, des TGV ! J’ai tout pris ! J’ai tout testé !
Je regarde le tableau. Mon train n’est pas encore affiché. J’ai un peu de temps. J’observe la foule. J’ai l’impression de voir un film au ralenti : des centaines de vies qui se croisent, se bousculent, se mélangent. Dans un même endroit, dans un même temps.  
Ce voyage sera le dernier. Peut-être. J’en ai assez de ces déplacements qui me font passer du temps loin de mon petit pays. J’aspire à plus de tranquillité. J’en ai assez de suivre ma valise !
Je reviens à la foule. Mon regard est attiré par une rousse à la chevelure incandescente. Elle a un charme fou ! Elle avance le regard fixé sur le tableau annonçant les départs. Elle ne voit pas que son écharpe glisse de son bras et se retrouve au sol. Je me précipite pour la ramasser et lui tape doucement sur l’épaule pour attirer son attention. Le sourcil froncé, elle se retourne puis adoucit son regard en voyant l’écharpe que je lui tends. Ciel ! Que ce regard est magnifique. Un vert profond qui me fait entrevoir des échanges passionnés et passionnants. Elle prend son écharpe, me remercie d’un signe de tête sans dire un mot et se dirige vers le quai d’un train qui va bien loin de ma direction.

Il y a parfois de belles rencontres dans un hall de gare mais bien peu finissent bien. Ce n’est pas grave, encore un beau souvenir à engranger et, qui sait, c’était peut-être l’annonce d’une autre rencontre, plus fructueuse cette fois.







Commentaires

Articles les plus consultés