Capitaine abandonné ! - 94

Contrainte : Nébuleux Péniche Prohibitif Anaconda Patience Tourelle Marqueterie Bulletin Sonde

Capitaine abandonné !

La péniche avance doucement dans la mangrove tropicale. Il faut de la patience pour naviguer ici. Et une bonne dose d’inconscience ! Comme d’habitude quand il y a un coup foireux à faire, on s’adresse à moi ! Il faut dire que naviguer en péniche sous ses latitudes relève d’une bonne dose d'excentricité, voire de folie. Mais j’aime bien que l’on pense ça de moi me dis-je en souriant.
Bon, que donne le bulletin de navigation ? Il est ouvert en grand sur la table à cartes et me paraît de plus en plus nébuleux ! Il aurait été écrit par Ponce de Léon ! Qui c’est ce gonze ? En tout cas, il n’est pas clair dans ses instructions nautiques !
L’armateur m’a donné ça pour naviguer et me disant qu’il me guiderait vers une source et qu’il fallait que je remplisse les soutes de ma péniche de l’eau de cette source. Voilà que je me transforme en caboteur d’eau minérale alors que jusqu’à présent c’était plutôt rhums et alcools frelatés ! Il faut dire que le paiement que cet armateur m’a proposé est prohibitif ! Cette eau vaut de l’or et je n’ai pas hésité une seconde à accepter cet affrètement !
Mais il y a un hic, ce bulletin indique une navigation par sondes et celles que mon sondeur donnent sont complètement différentes. Il faut dire que vu l’ancienneté de ce bulletin de navigation cela ne m’étonne qu’à moitié ! Il y a du y avoir des tonnes d’alluvions qui se sont amassés depuis ! Quelle idée de naviguer à la sonde ! Pourtant j’ai bien suivi les rares amers indiqués, notamment cette tourelle incroyable en marqueterie passée tout à l’heure. Tout semble me mettre sur la bonne route. Je ne dois plus être très loin du but : c’était le dernier repère à franchir. Vivement que j’arrive. Je n’aime pas ce coin. Les eaux sont infestées d’anacondas et je n’ai pas envie de leur servir de repas ! Si au prochain coude de la mangrove je ne vois rien, je fais demi-tour.
Tiens ! On dirait un quai ! Il y a du monde dessus ! Bizarre, ils sont en armure ! On dirait des conquistadors ! Je vais stopper et leur parler. Il doivent tourner un film par ici et ils savent peut être quelque chose sur cette source !
“Ohé, messieurs, qui êtes-vous et savez-vous si il y a une source par ici ?”
Un gars qui a l’air d’être le chef s’avance au bout du quai et me répond en espagnol. Chance, j’ai fait espagnol deuxième langue. Je le comprends à peu près.
“Hola capitaine ! Est-ce la bonne reine Isabelle qui vous envoie nous chercher ?”
Je repense à mon armateur, un bon gros rougeaud qui n’a rien d’une reine. Ce n’est pas de lui qu’il parle. Et quelle reine Isabelle ?
“La reine Isabelle ? Quelle reine Isabelle ?
–La reine Isabelle la catholique l’Ingles ! Tu vas regretter d’être venu nous provoquer !”
Avant que j’ai pu esquisser le moindre geste, je suis atteint par plusieurs balles de mousquet qui me font tomber à l’eau. Je perds mon sang abondamment. Je sens que je perds conscience. J’ai le temps de voir un anaconda gigantesque qui se dirige vers moi. Il va faire bombance aujourd’hui celui-là. J’ai encore le temps d’entendre vaguement les espagnols parler de fontaine de jouvence ou je ne sais quoi avant de sombrer définitivement au fond des eaux. Je ne sais pas ce qui m’a tué : les balles de mousquet, la noyade ou la digestion d’un serpent géant ! Mais c’est pas important au final je suis mort !

Je suis mort et je profite de cette séance de vaudou et d’invocation des morts pour vous mettre en garde : la Fontaine de Jouvence n’apporte pas la vie éternelle mais la mort ! Fuyez si on vous demande de partir à sa recherche ! Et vite !




Commentaires

Articles les plus consultés