Et modeste avec ça !

contrainte : Nez, genou, immature, pouls, cheville, cabinet, flanc, boutonnière, turbulence

Et modeste avec ça !

“J’aime beaucoup ce que vous faites !
–Merci. J’aime aussi beaucoup ce que je fais !
–Dites-donc, ça va les chevilles ? Elles tiennent le coup ?
–Oui. Pourquoi vous me demandez cela ? J’ai l’air malade ? Mon pouls bat normalement pourtant.
–Oh, pour rien, je trouve un peu immature votre façon de parler de vous. Sans vouloir vous offensez bien sûr.
–Immature ? Non, je suis juste conscient de la valeur de mon génie et je ne prête ni attention, ni le flanc aux turbulences qu’elle provoque chez les communs des mortels. Nous autres, artistes, sommes bien au dessus de tout cela ! Nous sommes habitués à avoir le monde à nos genoux, occupé à nous aduler. Et nous le méritons bien !
–N’empêche que lorsque vous allez au cabinet, pour repeindre la faïence cette fois, ce n’est pas l’oeillet que vous avez à la boutonnière qui viendra empêcher votre nez de ressentir votre condition humaine !
–Peut-être, mais même là, ce que nous produisons confine au génie. Je n’obtiens jamais le même résultat, et je regarde bien je vous l’assure ! Je fais là aussi preuve d’un génie créatif qui n’a pas d’égal ! C’est fou !
–Vous êtes désespérant !
–Pardon?
–Non. Rien Maître. Le monde a de la chance de vous avoir !
–Oui, je ne vous le fais pas dire. Ma disparition sera une perte irréparable !
–Amen !








Commentaires

Articles les plus consultés