Des traces de Toi...

Si je devais, 
Par le plus grand des hasards, 
Avoir à te décrire
Ou à te dessiner,
Je commencerais par ta bouche.
J'ai toujours aimé ta bouche. 
Pas très grande, aux lèvres bien dessinées, 
En forme de cœur, 
Elle semblait promettre bien des délices. 
Et ces promesses ont été tenues.
Tout ton Toi
Tournait autour de tes lèvres.
Tu en jouais pour exprimer bien des choses.
J'ai appris peu à peu à les lire.
A les écouter aussi.
Tu étais une bavarde.
Depuis toute petite m'avais tu dit.
Ton babil commençait dès que tu arrivais et il ne s'interrompait que pour manger, m'embrasser ou me manger.
Ta bouche était gourmande, impétueuse, chaleureuse. 
Comment ne pas commencer ton portrait par cette bouche ! C'est elle qui a attiré mon regard la première fois que je t'ai vue. C'est elle qui me vient en premier à l'esprit. 
Autour de cette bouche rouge, un visage. Joli. Pâle, mais joli. Soigné, mis en valeur. Féminine. Jolie oui, elle l'était vraiment.
Dans ce visage, en plus de cette bouche rouge gourmande, deux beaux yeux noisettes, tristes ou rieurs. Mais toujours habités par une lueur illuminant son regard. 
Une chevelure noire pour entourer le tout. 
Voilà le début du portrait de la Sorcière qui m'a jeté un sort il y a bien longtemps. 


Commentaires

Articles les plus consultés